A.T.E.M. Chimie


Bruit de fond et Rapport signal/bruit

BRUIT DE FOND

Quelque soit l'appareil de mesure utilisé, le signal délivré n'est pas fixe et fluctue autour d'une valeur moyenne. Ces perturbations sont de trois ordres : à court terme, à long terme et la dérive.
Le bruit de fond à court terme est généralement d'origine électronique provenant du système de capteur du détecteur ou de l'amplificateur. Sa fréquence est supérieure à celle d'un pic élué.
Le bruit de fond à long terme est composé de perturbations de ligne de base de fréquence similaires à celle d'un pic élué. Son origine se situe habituellement dans des changements de température ou de pression.
La dérive est due habituellement à des changements de température du détecteur ou du relargage de colonne en chromatographie gazeuse ou à une modification de la composition de la phase mobile en HPLC.

exemple de bruit de fond à court terme associé à de la dérive


exemple de bruit de fond à court terme associé à un bruit de fond à long terme (du à une pression irrégulière)

 

RAPPORT SIGNAL / BRUIT :

En anglais "ratio signal / noise", c'est cette appellation que nous utiliserons ici sous la notation S/N. Trois cas, définis par 2 valeurs de S/N, peuvent se rencontrer dans un chromatogramme

  • si S/N < 5
    pas détectable : "Ceci n'est pas un pic"
  • si 5< S/N < 10
    détectable, mais pas intégrable (erreur maximale sur la surface par intégration 15%-20%).
  • si S/N > 10
    détectable et intégrable (erreur maximale sur la surface par intégration environ 5%).